IMC et surpoids

Se nourrir est aussi indispensable à la vie que respirer. Encore faut-il en connaitre les bonnes règles qui permettent de trouver le juste équilibre entre bien-être, préservation de la santé, plaisir de vivre et de partager un repas et la réduction du risque de surpoids voire de l'obésité, entraînant parfois des excès de mauvais cholestérol ou des troubles cardiovasculaires.

Près de sept Françaises sur dix et un Français sur deux souhaitent perdre du poids, ce qui entraine une réelle obsession des régimes. Un adolescent sur 5 serait en situation de surpoids ou d’obésité.

Défini par l'Organisation Mondiale de la Santé, l'Indice de Masse Corporelle (IMC) est devenu un repère incontournable pour déterminer si l'on est en surpoids ou non. Il permet d’évaluer le risque spécifique de maladies (problème cardiovasculaire, diabète) liées à un excès ou à une insuffisance de poids.

Cet indice met en relation 2 variables simples à mesurer : son poids et sa taille, selon la formule suivante : IMC = Poids / (Taille)². Le chiffre ainsi obtenu tient donc compte de la répartition du poids selon la taille de l'individu.

Les régimes dits "restrictifs et marketés", reposant sur des méthodes définies comme "Dukan" ou "Cohen" sont moins efficaces et moins bien tolérés que les régimes axés sur le suivi des recommandations nutritionnelles globales.

Quel que soit vote choix, l’aide d'un thérapeute est un bon moyen pour retrouver le poids qui nous convient et qui convient à notre organisme, qu'il s'agisse d'un accompagnement pour réaliser :

  • Un régime basé sur la restriction calorique et/ou sur l'exclusion de certaines catégories d'aliments,
  • Un régime basé sur le jeûne
  • Des actions et recommandations diverses (conseils nutritionnels, recommandations du PNNS, régime végétarien, etc.)
Maigrir de quelques kilos pour obtenir un IMC idéal peut apporter des bénéfices importants en termes de santé. Perdre 5 % à 10 % de son poids contribue à améliorer les bilans sanguins pour les lipides, augmenter la capacité respiratoire, réduire la pression artérielle, réduire les risques de cancers et de diabète.

Causes

  • Origine génétique
  • Mode de vie (mauvaise qualité du sommeil, faible pratique sportive…)
  • Alimentation déséquilibrée
  • Troubles psychologiques (frustrations, ennui, compensation anxieuse, mauvaise estime de soi, etc.)

Vidéo

Anorexie, boulimie, surpoids, vaincre un trouble alimentaire (Tous différents - TF1)

Accompagnements

Hypnose

L'hypnose permet également une meilleure prise en charge des problématiques de surpoids, tant sur le plan de la motivation et l'inhibition des mauvaises habitudes alimentaires, mais aussi du point de vue psychologique, pour tout ce qui peut être lié à l'image et l'estime de soi. L'hypnose serait particulièrement indiquée dans les troubles à dimension psychosomatique (je grossis parce que je stresse, je grossis par ce que je compense mon anxiété, etc.). L’hypnose médicale, de par son approche humaniste et holistique, permet de considérer globalement l’aspect de la perception corporelle, émotionnelle ainsi que du vécu relationnel du patient. Elle permet d'agir sur l'influx sensoriel, d’influencer les facteurs de la cognition, de l'affectivité et de la motivation.

Sophrologie

Quelles que soient les mesures choisies, le surpoids demande un suivi à long terme, dans lequel la motivation au changement et la persévérance sont des facteurs déterminants de réussite. De ce point de vue, la sophrologie est un bon allié : elle permet de réduire l’anxiété, de dédramatiser la situation, et aussi d'apprendre par la relaxation et la maitrise de la respiration à augmenter sa concentration, sa détermination et à augmenter son capital confiance. La sophro-analyse offre un travail la découverte et réconciliation du sujet avec son propre corps, le rétablissement de l'équilibre psychosomatique, l’amortissement de la résonance émotionnelle grâce au contrôle du tonus-émotionnel, entre autres.

Diététique

Un diététicien et un naturopathe sauront vous guider pour mettre en place  des règles d'alimentation appropriées vous permettant non seulement de couvrir vos besoins nutritionnels, mais aussi de favorisera une croissance harmonieuse (éviter les régimes restrictifs source de carences) et de réussi à ramener votre poids au bon IMC. Le diététicien saura vous conseiller pour éliminer les mauvaises habitudes alimentaires (repas que l'on saute, déjeuners pris sur le pouce, produits trop caloriques) et les remplacer par les bonnes habitudes et les régimes équilibrés. Rappelons également que les produits amaigrissants sont déconseillés par les experts en nutrition. L'éventuelle légère perte de poids induite provient en réalité une perte d’eau et de masse musculaire, non de graisse.

Psychothérapie

Les TCC peuvent apporter un soutien intéressant pour recadrer ses habitudes alimentaires, quelque qu'elles soient, et surtout de remettre en question les représentations que l'on en a. Par exemple, apprendre à manger des aliments considérés habituellement comme interdits, ou "tabous", tout en réduisant le sentiment de culpabilité ; comprendre pourquoi et comment nous avons besoin de compenser le stress et les contrariétés, chagrins, angoisses, difficultés de vie ; apprendre à déguster ce que l'on mange (manger moins et de meilleure qualité, ce qui peut être favorisé dans le travail de Médiation de Pleine Conscience), etc. La TCC permet aussi un suivi sur le long terme, car la personne doit prendre conscience que des boulimies ponctuelles ne sont pas "anormales", et qu’elles peuvent être gérées.

Découvrez comment être bien accompagné

Image

L’hypnose thérapeutique est un ensemble de techniques permettant, via l'état hypnotique, d'accompagner les troubles psychologiques et psychosomatiques…

Image

La sophrologie est une synthèse de techniques psychologiques occidentales et orientales ayant pour but une harmonisation du corps et de l'esprit.

Image

La diététique est la science de la nutrition, élément clé de notre santé. Avoir une alimentation équilibrée est essentiel pour réduire les risques de maladies.

Image

La psychothérapie a pour objectif d'accompagner les sujets souffrant de problèmes psychologiques, psychopathologiques ou psychosomatiques.

Autres affections apparentées

Image

L'addiction ou dépendance, est une conduite compulsive et nocive auquel une personne se soumet en dépit de sa motivation et ses efforts pour s'y soustraire...

Image

Le diabète, annoncé comme l'épidémie silencieuse du XXIe siècle ne cesse d’augmenter en France. Le surpoids, la sédentarité, le tabagisme ou l'alcoolisme comptent parmi les facteurs de risque de développer un diabète de type II. Les pratiques complémentaires offrent une aide précieuse, que ce soit pour apprendre à gérer le stress ou réduire les conséquences de la maladie grâce à un régime adapté.

Image

Les troubles relationnels peuvent toucher tout le monde, depuis le couple (infidélité, rupture, divorce, etc.) en passant par les adolescents en pleine crise...

Image

L'excès de "mauvais» cholestérol" peut constituer un danger, notamment du point de vue des troubles cardio-vasculaires. Mais certaines thérapies naturelles permettent de maintenir le bon équilibre du cholestérol qui est indispensable à notre organisme.

Image

Le stress, l'angoisse et l'anxiété sont des états qui modifient l'équilibre de notre psychisme et de notre organisme. Utiles à petite dose, ils deviennent nocifs lorsqu'ils ne sont plus sous contrôle...

Image

Les troubles alimentaires compulsifs (TAC) correspondent au besoin irrépressible de manger, au-delà du rassasiement, ou à l'inverse à une perte maladive de l'appétit. Les médecines complémentaires proposent des solutions très efficaces contre ces troubles.

Informations
Symptômes
  • Complexes
  • Dévalorisation de soi
  • États dépressifs
  • Fatigue anormale
  • TAC
  • Troubles alimentaires
  • Troubles gastro-intestinaux
  • Troubles psychosomatiques