Névrose d'échec

La névrose d'échec n'a pas de rapport avec l'effet de l'incapacité ou de la malchance : c'est une recherche intentionnelle inconsciente et répétitive de l'échec aussi bien dans la vie professionnelle que sociale.
Il faut savoir que les sujets à basse estime de soi se "retrouvent" plus dans l’échec que dans la réussite. L'échec est en quelque sorte rassurant et évite de remettre en cause ses propres compétences. La personne se crée un auto-handicap : elle ne se prépare pas comme il faut pour une échéance importante, elle choisit systématiquement des objectifs trop difficiles ou impossibles à atteindre (prophétie auto-réalisante). D'où échec.
Cela se traduit par une accumulation d'échecs sociaux, dans le domaine professionnel notamment, affectifs comme les déboires sentimentaux, voire de troubles de la sexualité ou encore un isolement affectif croissant. D'une certaine façon, l’échec résout un conflit, mais cette résolution entraîne une satisfaction d’où une raison supplémentaire et paradoxale de renouveler l’expérience. L’échec entraine aussi très souvent le besoin de trouver un refoulant, un bouc émissaire qu'il faut  culpabiliser.
Outre le trouble de l'estime de soi, l'auto-dénigrement du moi dominant, la culpabilité non-consciente (se punir de désirs inconscients) pourrait fournir une explication à ce comportement répétitif. Il pourrait s'agir d'un masochisme primaire qui renvoie à un trouble plus profond de la personnalité, éventuellement forgé dans l'enfance, qui peut être en relation avec la morbidité.
Plusieurs techniques et psychothérapies permettent de trouver des solutions à ce problème.


Causes

Conflits psychiques - Problèmes relationnels - Dépression - Troubles psychosomatiques - Stress, Anxiété


Vidéo

Ce qu'apporte la Thérapie cognitivo-comportementale dans le trouble anxieux généralisé

Accompagnements

Psychanalyse

La psychanalyse postule que tout le monde souffre de troubles névrotiques à des niveaux divers. Ces niveaux étant plus ou moins handicapants. La cure psychanalytique (un ou deux RV par semaine) a pour but de faire émerger de nouveau à la conscience des conflits et traumatismes restés à l’état inconscient. Cela peut permettre, pour certaines personnes, de désamorcer certains blocages et de se libérer des angoisses névrotiques. Le travail consiste entre autres à remonter le cours des évènements de sa vie puis, à son rythme, de faire des liens entre le problème et cette histoire de vie.

Hypnose

L'hypnose serait particulièrement indiquée dans les troubles à dimension psychosomatique, car l’hypnose médicale, de par son approche humaniste et holistique, permet de considérer globalement l’aspect de la perception corporelle, émotionnelle ainsi que du vécu relationnel du patient. Elle permet d'agir sur l'influx sensoriel, d’influencer les facteurs de la cognition, de l'affectivité et de la motivation. Dans le cas des névroses, l'hypnose travaille notamment sur le somatique "moteur, sensitif et sensoriel » et sur les symptômes psychiques "amnésie, fugue, inhibition intellectuelle". Il faut savoir que l’hypnothérapie est essentiellement à visée symptomatique. Elle ne saurait prétendre modifier profondément la structure de la personnalité hystérique quoique la suppression du symptôme permette souvent un autre abord psychothérapique de la névrose.

Psychothérapie

Les thérapies cognitivo-comportementales ont un intérêt majeur dans le traitement des névroses. Les thérapies de la troisième vague, comme la thérapie des schémas ou les thérapies basées sur la pleine conscience, permettent en outre d’acquérir une meilleure compréhension de son fonctionnement et de développer une bienveillance envers soi-même, qualité souvent manquante dans les névroses. Le travail pourra se faire à plusieurs niveaux : une action sur le discours intérieur de la personne pour apprendre à le modifier, après lui avoir fait prendre conscience de son existence et de son rôle dans la genèse et le maintien des symptômes ; une exposition progressive in vivo ou en imagination. La personne est confrontée progressivement à des situations de plus en plus anxiogènes (son accord est indispensable), ce qui permet de l’habituer progressivement à ces situations qui ne susciteront progressivement plus les mêmes émotions négatives. Et enfin la prévention de la réponse : la personne est placée dans une situation entraînant habituellement une réponse comportementale stéréotypée que l’on va inhiber.

Découvrez comment être bien accompagné

Image

La cure psychanalytique est une thérapie qui analyse les profondeurs du psychisme afin de faire émerger les causes principales des troubles psychologiques.

Image

L’hypnose thérapeutique est un ensemble de techniques permettant, via l'état hypnotique, d'accompagner les troubles psychologiques et psychosomatiques…

Image

La psychothérapie a pour objectif d'accompagner les sujets souffrant de problèmes psychologiques, psychopathologiques ou psychosomatiques.

Autres affections apparentées

Image

Les troubles relationnels peuvent toucher tout le monde, depuis le couple (infidélité, rupture, divorce, etc.) en passant par les adolescents en pleine crise...

Image

Le stress est un état qui peut bousculer l'équilibre de notre psychisme et de notre corps. Il peut se transformer en anxiété chronique mais peut être heureusement accompagné de façon efficace par de nombreuses thérapies.

Image

L’insomnie, transitoire ou chronique, qui influe fortement sur notre santé, peut être accompagnée par des thérapeutes pour maitriser la partie émotionnelle des troubles...

Informations
Symptômes
  • Anxiété chronique
  • Conduite de renonciation
  • Dévalorisation de soi
  • État dépressif
  • Inhibition de l'action
  • Troubles du sommeil
  • Troubles psychosomatiques