Tout savoir sur le curcuma

bienfaits curcuma

On l'appelle aussi safran d'Inde. Il est facilement reconnaissable à sa belle couleur jaune intense. Il est utilisé depuis longtemps comme complément alimentaire en prévention et en traitement.

 

Propriétés du curcuma

On connaît principalement le curcuma pour ses bienfaits anti-inflammatoires puissants. Il peut même remplacer certains médicaments anti-inflammatoires néfastes pour le corps. Il est aussi antiseptique et anti-oxydant.

Enfin c'est une épice typique de l'Inde qui agrémente à merveille de nombreux plats.

 

Pour quels troubles prendre du curcuma ?

Le curcuma est utilisé dans la lutte contre le cancer.

C'est la curcumine, le pigment jaune orangé du curcuma qui a la particularité de cibler les cellules cancéreuses uniquement sans endommager les autres.

La curcumine empêche également le cancer du sein de se déplacer ; elle inhibe la croissance des cellules cancéreuses du pancréas, elle favorise la mort des cellules cancéreuses du cancer du poumon.

D'une manière générale, la curcumine atténue les inflammations liées au cancer, elle aide le corps à détruire les cellules mutantes et elle empêche le développement des vaisseaux sanguins qui nourrissent la tumeur.

Grâce aux propriétés antiseptiques du curcuma, celui-ci est un allié contre les problèmes de peau. Vous pouvez en faire un cataplasme avec de la poudre de curcuma dilué dans un peu d'eau. Appliquez-le en masque pendant une dizaine de minutes une fois par semaine pour améliorer votre peau dans le cas de l'acné, de l'eczéma, du psoriasis, des dartres.

Le curcuma facilite aussi la digestion, il apaise les muqueuses inflammées du grêle.

De la même façon, il traite les ulcères gastriques et les troubles du foie. Il sera aussi très utile pour les maladies auto-immunes comme Crohn.

Enfin pour tous les troubles concernant les articulations et les douleurs de dos, le curcuma agit efficacement pour soulager les douleurs (arthrite, polyarthrite rhumatoïde). Attention le curcuma ne remplace pas le cartilage abimé. Il a seulement un effet anti-douleur et antiseptique. Mais il reste un complément alimentaire intéressant.

 

Comment prendre le curcuma ?

On recommande de consommer le curcuma pendant les repas pour faciliter son absorption. Le curcuma que vous choisirez doit contenir 100 % de curcumine pour être véritablement efficace.

On le trouve sous différentes formes : soit le rhizome séché en poudre, soit en infusion, soit en teinture mère à diluer dans de l'eau.

Pour les pathologies osseuses, on vous le recommande plutôt sous forme de teinture-mère.

Pour les troubles digestifs, plutôt sous forme de poudre en gélules.

Dans un traitement lors d'un cancer, la forme liquide est intéressante, car plus douce pour l'organisme et plus simple à digérer. Par contre il vous faudra en prendre plus longtemps.

Certains traitements associent le curcuma à la bromélaïne dans la lutte contre le cancer, pour en faciliter son absorption et augmenter les bienfaits (voir article sur le même site sur la bromélaïne et ses propriétés).

On retrouve parfois le curcuma associé avec la piperine du poivre. Là encore le potentiel de la curcumine s'en trouve améliorer. En revanche, on déconseille l'utilisation de la pipérine lors de troubles digestifs ou lors de traitement par chimiothérapie (qui fragile beaucoup la paroi fragile des intestins), la pipérine ayant un effet irritant sur le long terme.

 

Mise en garde

Théoriquement il n'y a pas de contre-indication connue à l'utilisation du curcuma, ni d'interaction possible avec un médicament ou avec un autre complément alimentaire.

Par contre, il s'ajoute aux effets anti-inflammatoires des autres traitements.

On peut le prendre pendant la grossesse.

Si vous êtes sujet aux calculs biliaires, consultez impérativement votre médecin avant de prendre du curcuma.

Cet article ne dispense pas de l'avis d'un professionnel de santé.


Un fossé entre la théorie et la pratique

L'extraction de la curcumine et la traduction de son pouvoir en un traitement réussi sont toujours un défi majeur pour les chercheurs. Il existe des preuves épidémiologiques que les personnes qui mangent un régime riche en curcuma profitent de ses bienfaits substantiels pour la santé. On peut notamment parler de l'incidence inférieure du cancer du côlon dans le sous-continent indien.

Mais il est très difficile de projeter ce que l'on voit en termes d'activité dans une cellule par rapport à ce qui va réellement se passer chez l'humain. Il y a une sorte de déconnexion entre ce qui semble être une activité très prometteuse in vitro, et ce qu'il se passe réellement au niveau cellulaire.

L'une des raisons de cet écart est que la curcumine possède des propriétés biologiques qui la rendent peu biodisponible : elle est rapidement métabolisée et excrétée, et tet seulle une petite quantité est absorbée par l'organisme.

Naturopathe à la une

Sabine Monnoyeur, Naturopathie à Paris, France

Naturopathe exerçant depuis 3 ans

Durée: 90 minutes
18 Rue Notre Dame De Nazareth, 75003, Paris
62 €
Tarif initial de 85 €
Claire Marino, Naturopathie à Paris, France
90 €
Flore Ziegel, Naturopathie à Paris, France

Naturopathe exerçant depuis 2 ans

Durée: 90 minutes
87 Bis Rue Blomet, 75015, Paris
80 €