A quoi sert la maladie ?

A quoi sert la maladie

Quand la maladie survint, rare sont ceux d'entre nous qui se réjouissent, à part peut-être les enfants qui se disent qu'ils vont rater l'école et encore cela fonctionnait du temps où les mamans ne travaillaient pas et restaient à la maison toute la journée...

Quand la maladie arrive, quels sont nos réflexes ?

Pour la plupart, nous pensons à nous soigner.

Selon les personnes, soit nous irons chez un médecin (ou un naturopathe !), soit nous nous débrouillerons seuls avec ce que nous trouvons dans notre armoire à pharmacie (ce qui peut-être dangereux), soit... nous ne ferons rien, en attendant que ça passe. Parfois, ça marche. Parfois non !

Mais combien d'entre nous accueille véritablement la maladie avec une vraie démarche de réflexion ? Pourquoi est-elle arrivée là ? Pourquoi en ce moment précis, pourquoi ces symptômes ? Que peut-on chercher derrière ? A-t-on le devoir de trouver une réponse ?

La maladie ne serait-ce pas finalement le mal-a-dit ?

Voici quelques pistes de réflexion...

 

L'élimination des toxines

La maladie est l'expression de l'effort que fait l'organisme pour éliminer les toxines qui l'encombrent. En médecine naturelle, les naturopathes ne vont pas combattre la maladie, mais l'aider, en favorisant les moyens de l'expulsion des toxines. 

Ainsi la maladie est une cure d'épuration du corps. C'est sa façon de se débarrasser et de se nettoyer.

Il ne faut pas chercher à freiner ou à stopper les manifestations suivantes : toux, écoulements nasales, fièvre (tant qu'elle reste inférieure à 38,5 °C), diarrhée (tant qu'elle ne provoque pas la déshydratation), vomissements.

 

Comment aider notre corps ?

Au contraire, on aidera le corps dans ce nettoyage et on veillera par contre à ce qu'il n'y ait pas de pertes massives d'oligo-éléments et de minéraux, ni de perte en eau trop importante. 

On encouragera donc l'hydratation par des tisanes par exemple qui minéraliseront en même temps, quitte à accentuer ceci par des solutions de réhydratation ou par du plasma marin.

 

La maladie chronique

Lors de la maladie chronique, le corps essaie de se débarrasser des toxines qui l'empoisonnent, mais le degré d'encrassement est tel que le corps seul n'y arrive plus. Il est probablement déjà affaibli par ces même toxines et là le rôle du thérapeute, comme du malade, est de l'aider dans son grand nettoyage.

Pour cela on mettra en place un drainage à base de plantes et diverses techniques naturelles d'élimination (hammam, sauna, exercice physique, massage...).

Là encore on veillera bien à la reminéralisation et à l'hydratation de l'organisme.

 

Une aggravation des symptômes ?

Une aggravation des symptômes au début du traitement naturel est possible et si elle est bien supportée, n'est pas inquiétante. C'est le signe que l'élimination des toxines est bien lancée. 

Plus il y a encrassement, plus la manifestation de l'élimination peut être importante au début...

 

La maladie : une origine psycho-émotionnelle

Mais la maladie ce n'est pas seulement des symptômes et des maux. Ce sont aussi des mots. 

Tous les traumatismes et toutes les émotions non « digérées » s'impriment sur le corps.

Vous connaissez tous les symptômes du stress. Le stress est une manifestation du psychisme, d'un état de peur et de tension intérieures, qui a des répercussions physiques : cœur qui bat plus vite, sueurs, nausées, tête vide, jambes en coton, mains moites, mal au ventre, diarrhée, bouche sèche, gorge serrée etc. Ceci est un exemple bien connu.

 

D'autres le sont un peu moins :

·         Tous les problèmes cardiaques viennent d'ordre affectif. C'est notre cœur, notre sensibilité intérieure, qui est blessé.

·         Les troubles gynécologiques sont à relier au féminin et au côté maternel, que ce soit de la mère de la malade ou du fait d'être maman ou de vouloir le devenir ou de ne pas le devenir !

·         Les problèmes sur les pieds proviennent de nos ascendants, très souvent des parents et de notre relation à leur égard.

·         Vous avez des migraines ? Mais pourquoi vous prenez-donc vous la tête ?

·         De l'eczéma, de l'acné, des dartres : vous vous sentez mal dans votre peau ou vous êtes peut-être à fleur de peau.

·         Mal au dos ? Qu'est-ce qui vous en met plein le dos ?

·         Mal aux épaules ? C'est bien souvent le poids des responsabilités.

Et ainsi de suite.

 

Le message de la maladie

Finalement la maladie est simplement le message que notre inconscient par le biais de notre corps cherche à nous délivrer.

Plus on ignore le message ou on essaie de le faire taire, plus la prochaine maladie sera forte... 

Le corps peut aussi essayer de déplacer le message : « bon il n'a pas compris qu'il ne peut pas sentir cette situation professionnelle (rhume, nez bouché), on va essayer sur le bras droit (syndrome du canal carpien, relation aux autres et notre façon d'agir dans la vie). » Et ceci jusqu'au burn out, l'arrêt total, la mise en repos obligatoire imposée par notre corps.

 

Un cheminement intérieur

Ne le voyez pas comme une lutte contre votre corps, une tentative de contrôle. En fait, c'est l'inverse, votre inconscient et votre corps essaient juste de vous sauver la vie ! 

La maladie permet de s'interroger et de se remettre en question pour tendre de plus en plus vers notre véritable vocation et les vrais moteurs qui nous font évoluer et avancer.

 

Naturopathe à la une

Sabine Monnoyeur, Naturopathie à Paris, France

Naturopathe exerçant depuis 3 ans

Durée: 90 minutes
18 Rue Notre Dame De Nazareth, 75003, Paris
62 €
Tarif initial de 85 €
Claire Marino, Naturopathie à Paris, France
80 €
Flore Ziegel, Naturopathie à Paris, France

Naturopathe exerçant depuis 2 ans

Durée: 90 minutes
87 Bis Rue Blomet, 75015, Paris
80 €
Cecile  Legras, Naturopathie à Neuilly Sur Seine, France
75 €