Remède contre les crampes: Comment les éviter ou les soulager

remede contre les crampes

Bien connus des sportifs, les crampes sont des contractures involontaires et brutales des muscles, souvent des jambes, survenant souvent la nuit. 

Elles sont en général dues à une activité physique trop intense, à une reprise sportive trop brusque ou tout simplement à une pratique inadaptée à notre condition physique actuelle.

Il faut donc veiller à avoir une préparation douce avant l’effort et prendre le temps de pratiquer quelques étirements après pour limiter ce risque. On peut pour cela se tourner vers un professionnel pour adapter sa pratique. Pourtant certaines personnes restent très sensibles aux crampes, et payent la nuit suivante l’effort de la journée…. Et chez certains, ces manifestations douloureuses peuvent même survenir sans avoir rien fait de particulier. Quelques conseils naturels peuvent alors être d’un grand secours…


Comment prévenir les crampes

Si on est très sensible aux crampes, il faut penser à des carences en minéraux, potassium et magnésium le plus souvent. On peut ainsi être plus sujet aux crampes en période estivale, lorsque les fortes chaleurs (et l’activité physique !) augmentent la transpiration et donc les pertes minérales.

Evitez les activités sportives trop intenses dont vous sortez totalement en sueur : elles vont aggraver le déficit en minéraux. Eviter aussi le tabac et les abus d’alcool qui favorisent eux aussi les pertes minérales.

Par contre, on peut alors faire attention à ajouter plus souvent dans son alimentation des aliments riches en potassium comme les pommes de terre ou les bananes. Une complémentation en magnésium naturel est alors souhaitable ; Dolomite D8 et Diopside D8 disponibles en ampoules à la pharmacie sont deux roches tout à fait appropriées aux terrains sensibles aux crampes. On les prend en cure de 3 semaines, une ampoule de chaque diluées ensembles dans de l’eau le matin avant le petit déjeuner.

Les crampes sont également souvent liées à une mauvaise circulation veineuse, c’est pourquoi quelques plantes comme la vigne rouge ou le petit houx peuvent être bien utiles en prévention.

Et souvent, des crampes régulières, surtout après l’effort, peuvent vous signaler que votre foie est un peu débordé… en effet c’est lui qui convertit en glucose l’acide lactique produit par les muscles. Mais s’il est surchargé, cette conversion se ralentit et l’excès d’acide non éliminé provoque les crampes. Il faut alors penser à un drainage du foie grâce à des plantes comme l’aubier de tilleul, la sève de bouleau,  le pissenlit, l’artichaut ou encore le chardon marie. Deux drainages par an, au printemps et à l’automne sont en général suffisants pour soutenir l’activité du foie. 

 

Remède contre les crampes

Mieux vaut anticiper un peu et se préparer une petite trousse d’urgence à garder sous la main la nuit ; ce n’est pas en pleine crampe que vous allez pouvoir aller chercher ce qu’il vous faut dans le placard de la salle de bain ou de la cuisine…

En homéopathie, 

on prend 5 granules de Cuprum metallicum 7CH tout de suite, à laisser tranquillement fondre sous la langue. On le garde donc idéalement à portée de main la nuit pour pouvoir les prendre dès le début de la crampe.

Si la crampe fait suite à un effort physique important et inhabituel, on peut rajouter 5 granules d’Arnica 9CH.

 

Ensuite, 

on peut masser doucement le muscle contracturé pour favoriser sa détente : c’est encore plus efficace si on utilise une huile de massage contenant des huiles essentielles : parmi elles les plus appropriées seront l’huile essentielle de Lavandin abrial ou de Lavande vraie, aux vertus anti inflammatoires, anti spasmodiques et particulièrement efficaces sur la relaxation musculaire.  On y ajoutera une huile essentielle spasmolytique, c'est-à-dire qui lève le spasme musculaire, comme l’huile essentielle de Basilic ou d’Estragon. On pense également à l’huile essentielle de Romarin à Camphre, à la fois décontracturante et réchauffante. Si vous en avez à la maison, vous pouvez aussi rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de Gaulthérie couchée, (aussi appelée Wintergreen), dotée de propriétés anti inflammatoires naturelles.


La recette exacte de l’huile « anti crampe » :

- 30 gouttes d’huile essentielle de Lavandin abrial ou super ou Huile essentielle de Lavande vraie  

- 20 gouttes d’huile essentielle de Basilic ou d’Estragon

- 20 gouttes d’huile essentielle de Romarin à Camphre

- 10 gouttes d’huile essentielle de Gaulthérie couchée

→ Diluées dans un flacon de 40 ml de macérat huileux d’Arnica ou de Millepertuis

Par contre cette huile de massage est interdite aux femmes enceintes, à cause de la présence d’huiles essentielles.


Article rédigé par Marie Chetaille,
Naturopathe
Une question ? chetaille.marie@orange.fr

 

Naturopathe à la une

Aminata Andrieux , Naturopathie à Paris, France

Naturopathe exerçant depuis 2 ans

Durée: 90 minutes
4 Bis Rue De Lyon, 75012, Paris
67 €
Tarif initial de 90 €
Claire Marino , Naturopathie à Paris, France

Naturopathe exerçant depuis 14 ans

Durée: 90 minutes
48 Avenue Du Général Leclerc, 75014, Paris
90 €
Sabine Monnoyeur , Naturopathie à Paris, France

Naturopathe exerçant depuis 3 ans

Durée: 90 minutes
18 Rue Notre Dame De Nazareth, 75003, Paris
62 €
Tarif initial de 85 €
Corinne Allioux Goldfarbe , Naturopathie à Paris, France
90 €
Carole Anaya , Naturopathie à Paris, France

Naturopathe exerçant depuis 1 an

Durée: 90 minutes
39 Boulevard De Magenta, 75010, Paris
67 €
Tarif initial de 90 €